Vous êtes le collègue qui met un point d’honneur à garder son bureau propre et bien rangé ? Bon point pour vous, car vous contribuez en même temps à la sécurité et à l’hygiène sur votre lieu de travail. Malheureusement, ces précautions sont loin d’être suffisantes ! Une bonne politique en matière de sécurité, tant dans le bureau, que dans l’atelier ou dans l’entrepôt, se doit de tenir compte de la sécurité de chaque individu, de la prévention des accidents, de l’utilisation de substances dangereuses, de la prévention incendie et de bien d’autres éléments encore. De plus, pour vous assurer que cette politique soit appliquée dans toute l’entreprise, il est primordial de mettre en place une communication claire et cohérente. Vous vous demandez comment intégrer toutes ces mesures en entreprise et comment lutter contre les pires habitudes qui irritent les autres collègues, à savoir le manque d’hygiène ? Découvrez ici les points auxquels faire attention.

Découvrez tous les articles sur « Sécurité et hygiène au travail »

Incorporer la sécurité et l’hygiène à la culture d’entreprise ?

Une entreprise qui respecte réellement l’hygiène et la sécurité de ses employés a forcément intégré à sa culture d’entreprise ces deux valeurs, qui endossent une responsabilité partagée. Ce que nous essayons de vous dire, c’est que la production ou la productivité ne peut pas être considérée comme la « priorité no 1 », car il n’est pas possible de la garantir sans une sécurité et une hygiène irréprochables.

Pour assurer la santé et l’ordre sur le lieu de travail, la Belgique a transposé une norme européenne en stratégie concrète à laquelle les entreprises ne peuvent en aucun cas déroger. Vous souhaitez passer à l’action ? Trouvez l’inspiration sur cette page pour lancer immédiatement votre campagne de santé et/ou de sécurité au travail !

Sécurité sur le site de l’entreprise

Fait choquant : plus d’un tiers des employés d’une entreprise n’ont pas la moindre idée de l’endroit où se trouve la trousse de premiers secours. Il va de soi que vous préfériez ne pas penser au pire scénario, mais la sécurité n’est pas à prendre à la légère et mérite l’attention nécessaire ! Un accident est en effet vite arrivé. D’ailleurs, la plupart des accidents en entreprise sont dus à une simple chute ou glissade. Protégez donc vos collaborateurs contre ce type d’incidents et prenez des mesures préventives, tant au sein de l’entreprise que sur son site, notamment lorsqu’il a neigé. Lisez ici tout ce que vous devez savoir sur la sécurité dans votre entreprise.

Évacuation et premiers secours

Les deux éléments indispensables à la sécurité dans votre entreprise sont sans conteste une trousse de secours et un plan d’évacuation, ce dernier indiquant :

  • le chemin à tous les collaborateurs pour évacuer le bâtiment (l’éclairage de secours illumine les voies vers l’extérieur pour que tout le monde puisse sortir malgré la coupure de courant et trouver l’issue de secours la plus proche) ;
  • comment communiquer en cas de catastrophe ;
  • comment accueillir les services de secours ;
  • qui donne les directives.

Avoir un plan d’évacuation planqué au fond d’un tiroir ne suffit pas, bien évidemment. Seul l’exercice pratique vous permettra de sauver des vies ! Donc, petit conseil : pensez à en effectuer sur base régulière.

Les incidents qui se produisent ne demandent pas tous que le bâtiment soit évacué. D’autres accidents peuvent survenir sur le lieu de travail : quelqu’un peut se couper ou tomber dans les escaliers. Dans pareil cas, vous devez vous munir de votre trousse de premiers secours, dont le contenu doit être vérifié chaque semestre. Même si les entreprises n’y sont pas obligées, il est vivement conseillé de posséder un défibrillateur sur leur lieu de travail. Cet appareil, aussi appelé DAE, permet de réanimer une personne victime d’un arrêt cardiaque.

Incendie et mesures de prévention

Chaque année en Belgique, on dénombre quelque 10 000 incendies qui se déclarent au sein d’un bâtiment. Voilà une raison de plus pour redoubler de vigilance dans votre entreprise et vous assurer que vos mesures de prévention soient suffisantes. Vérifiez dès lors qu’aucun élément de cette liste ne manque :

  • des détecteurs de fumée et une sirène incendie qui avertiront tout le personnel ;
  • un extincteur pour éteindre le feu ;
  • une armoire ignifuge ;
  • un coffre-fort résistant au feu;

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, les poubelles antifeu sont elles aussi un must.

Pictogrammes et signalisation

La communication au sein d’une entreprise joue un rôle essentiel sur le plan de la sécurité. C’est ici qu’interviennent les pictogrammes : une langue universelle et pratique pour indiquer ce qui est autorisé ou interdit, les endroits qui ont besoin de (plus de) protection, les risques auxquels être attentif, etc. Il existe pour ce faire plusieurs types de pictogrammes :

  • Les pictogrammes de sécurité sur la protection personnelle (pensez à « port du casque obligatoire » ou « port du masque obligatoire »).
  • Les pictogrammes de sécurité sur la prévention incendie (qui indiquent notamment où se trouvent les extincteurs et les sorties de secours).
  • Les pictogrammes de sécurité sur l’évacuation et les incidents (pour indiquer les lieux de rassemblement et où les collaborateurs peuvent trouver la trousse des premiers soins).

Votre entreprise dispose d’un parking ? Jouez dans ce cas la carte de la sécurité en établissant un plan de circulation et en installant des panneaux de signalisation. Ceux-ci permettront d’y limiter la vitesse et de signaler les passages pour piétons.

Prévention de cambriolage : caméra de surveillance et autres moyens

Vous n’y pensez peut-être pas immédiatement, mais la protection des bâtiments et de ce qui s’y trouve fait également partie de la sécurité. Chaque année dans notre pays, des dizaines de milliers d’euros de marchandises sont dérobés dans les entrepôts, bureaux et stocks. Heureusement, vous pouvez éviter ce genre de situation avec une bonne prévention des cambriolages.

  • Veillez à ce que les personnes non autorisées ne puissent accéder au parking de société en délimitant clairement votre site, notamment avec un système de barrière qui se soulève avec badge et/ou de cadenas.
  • Installez des ferrures de qualité, pour éviter que vos portes et fenêtres ne soient forcées.
  • Optez pour l’installation d’une alarme, si possible avec des capteurs de mouvements.
  • Installez une caméra dôme ou une caméra de surveillance, même factice.
  • Conservez les objets précieux dans un coffre-fort.

Les marchandises de grande valeur doivent certes être gardées dans un coffre-fort ou une armoire sous cadenas, mais encore faut-il que la gestion des clés soit excellente pour qu’une telle stratégie porte ses fruits. Optez dès lors pour une armoire à clés, à laquelle un nombre limité de personnes a accès.

Sécurité au bureau

Un collègue qui se brûle en renversant sa tasse de café bouillante ou se coupe avec le bord d’une feuille de papier sont pour vous les accidents professionnels les plus graves ? Au risque de passer pour des pessimistes, nous voulons vous informer que la sécurité au bureau est un aspect à ne surtout pas sous-estimer ! Il y a en effet de nombreux aspects auxquels être attentif, de la sécurité de chacun des collaborateurs à l’utilisation correcte du matériel de bureau :

  • Ne laissez pas votre sac à dos ou sac à main au sol à côté de votre bureau, mais essayez de le placer dans un espace de rangement. De nombreux accidents sont dus à une chute ou une glissade des employés.
  • Évitez que des câbles traînent au sol. Vous éviterez que vos collègues se prennent les pieds dans ces fils.
  • Lorsque vous détruisez des documents, procédez de la manière adéquate, au risque de ressentir les conséquences du RGPD (Règlement général de protection des données) en matière de destruction des données.
  • Stockez vos documents importants à l’abri du feu.

Sécurité sur le chantier

Le travail sur chantier comporte de nombreux risques, qu’il importe de limiter au maximum en désignant obligatoirement un coordinateur de sécurité. En outre, les équipements adéquats sont indispensables pour y garantir la sécurité. Pensez à :

  • baliser le chantier ;
  • éclairer correctement le chantier ;
  • assurer la sécurité du transport.

Le port de vêtements de sécurité est également un must : le maître-mot sur ce point étant « voir et être vu ». Optez dans ce cas pour des vêtements de travail ou de signalisation visibles.

Sécurité en entrepôt, dans l’atelier et sur le terrain

Chaussures et vêtements de travail

Toute personne qui souhaite assurer la sécurité dans son entrepôt, dans l’atelier et sur le terrain ne peut pas faire l’économie de bonnes chaussures de sécurité pour ses employés. Indépendamment du niveau de protection, nous faisons la distinction entre les chaussures ou bottes de travail, les chaussures de protection et les chaussures de sécurité.

Outre les chaussures, il faut également prendre en compte les vêtements de travail, qui diffèrent selon le type de tâches effectuées. Par exemple, les vêtements pour les soudeurs doivent satisfaire aux dispositions de la norme EN-ISO 11611. Pour les travaux de soudage présentant des risques supplémentaires tels que les opérations de soudage à l’arc, il faut également que ces vêtements soient conformes à la norme E-IEC 61482-1-2.

EPI : des lunettes de sécurité aux protections auditives

Dans les équipements de protection individuelle (EPI), on trouve certes les vêtements et chaussures de sécurité, mais d’autres accessoires sont également à la disposition des employés pour les protéger des risques liés au travail dans la construction et dans l’industrie.

  • Une bonne protection oculaire est cruciale : chaque jour, 600personnes dans le monde subissent une lésion oculaire du fait de l’absence de lunettes de protection ou une autre forme de protection des yeux, telle que des lunettes de soudage, des lunettes de protection antipoussières, un masque ou écran facial. Malgré ces précautions, vous êtes touché à l’œil ? Le meilleur réflexe est alors de rincer votre œil au lave-yeux.
  • Les parties de votre corps qui sont le plus susceptibles d’être blessées sont les mains et les doigts. Veillez donc à porter des gants de travail ou des gants de sécurité pour éviter les entailles, blessures et même brûlures avec des substances chimiques. Sachez également qu’il existe différentes sortes de gants en fonction du type de travail à accomplir, de la maintenance industrielle au travail en conditions humides.
  • Il va de soi que votre tête, vous voulez la protéger contre tous types de blessures. La meilleure option pour vous ? Le port d’un casque de sécurité ou un casque de chantier. Veillez également à changer votre casque à temps, dès que celui-ci a reçu un coup ou si vous êtes tombé dessus (même si les dégâts ne sont pas visibles).
  • D’autres équipements de protection peuvent également s’avérer bien utiles, comme
  • une protection respiratoire;
  • une protection antichute;
  • une protection auditive, avec les bouchons d’oreilles et le casque antibruit ;
  • des genouillères.

Vous aimez avoir tous ces éléments à votre disposition et qui plus est, en un tournemain ? Heureusement pour vous, le sac pour EPI a spécialement été conçu pour ranger et transporter votre équipement de protection individuelle.

Sécurité des machines et travail en hauteur

Partout où l’on emploie des machines, il est primordial d’assurer une sécurité totale. C’est pour cette raison qu’a été inventé le marquage CE, un label essentiel à la sécurité des machines qui doit obligatoirement être apposé sur les appareils et outils manuels livrés après le 1er janvier 1995. Il indique que le produit est conforme aux exigences minimales de sécurité. Notez également que toutes modifications drastiques apportées à une machine exigent de recommencer la procédure d’obtention du label CE.

Pour vos employés qui travaillent avec des machines, ceux-ci doivent être en mesure d’utiliser les outils de manière à éviter les accidents sur le lieu de travail. Une fois qu’ils ont terminé de les employer, ils doivent par exemple les ranger en toute sécurité dans un coffre à outils. Des outils qui traînent çà et là représentent en effet un réel danger d’accident. Pensez également au travail en hauteur, sur une échelle ou un échafaudage ou un échafaudage roulant, qui demande également à ce que vous soyez particulièrement vigilant.

DES ou décharge électrostatique

La décharge électrostatique (DES) ou Electro Static Discharge (ESD) est loin d’être aussi inoffensive qu’elle n’y paraît. Elle peut en effet détraquer les composants d’un appareil électrique, de sorte qu’il ne fonctionne plus correctement ou soit bon à être jeté à la poubelle. Vous aurez également compris qu’il est essentiel de protéger votre corps contre cette électricité statique, notamment avec des chaussures anti-DES, des gants anti-DES et un bracelet anti-DES, celui-ci assurant une connexion sécurisée à la prise de terre.

Amiante et autres substances dangereuses

Puisque la manipulation des substances dangereuses doit se faire avec la plus grande précaution, des mesures préventives ont été mises en place, comme l’obligation d’apposer une étiquette sur ces matières afin de signaler le danger. La législation, en particulier l’Arrêté royal du 11 mars 2002, souligne également la nécessité de mettre en place des méthodes de travail et systèmes d’enregistrement adaptés, notamment avec du matériel de rétention ainsi que des récipients et armoires de sécurité. Comme personne n’est à l’abri de renverser ces substances ou de constater qu’un récipient fuit, il importe que vous disposiez d’absorbant. Malgré ces mesures de sécurité, un accident se produit ? Prenez dans ce cas une douche d’urgence.

Présent dans les bâtiments et certains produits, l’amiante est souvent rencontré lors de travaux de démolition, de rénovation ou d’entretien. Vous en avez trouvé ? Arrêtez tout de suite de travailler et quitter le chantier. Ensuite, vous devez faire appel à une entreprise agréée de désamiantage. Cette dernière détermine entre autres la classe de risque de la dépollution et arrête un plan d’assainissement.

Hygiène au travail

La chose qui suscite le plus l’irritation entre collègues, c’est le manque d’hygiène personnelle. D’ailleurs, la mauvaise hygiène n’est pas seulement désagréable ; elle nuit également à l’environnement de travail. Comme vous passez de nombreuses heures dans le même espace que votre collègue, il est primordial que tout le monde puisse faire quelques efforts quant à son hygiène, au risque qu’une épidémie de grippe touche par exemple votre entreprise.



Quelques conseils pour appliquer des règles d’hygiène sur votre lieu de travail en un tournemain…

  • Les souris et claviers sont des vrais nids à bactéries. Nettoyez-les donc soigneusement à intervalles réguliers.
  • Lavez-vous les mains aux bons moments et de la bonne manière.
  • Nettoyez régulièrement le lieu de travail de fonds en comble (en favorisant une approche durable). Optez alors pour le chiffon qui offre le meilleur résultat. Pour venir à bout des taches les plus tenaces dans les entrepôts, ateliers et sites d’entreprise, utilisez un nettoyeur haute pression.
  • Accordez également beaucoup d’attention à la propreté des toilettes.

Si vous travaillez avec des denrées alimentaires, il est impératif que vous respectiez les règles HACCP, les normes qui veillent à l’hygiène sur le lieu de travail.

Encore des questions sur l’hygiène et/ou la sécurité au travail ? Les collaborateurs de notre helpdesk se feront un plaisir de vous aider !