Plan d’évacuation : quels sont les points d’attention ?

L'hygiène et la sécurité au travail

Incendie, fuite de gaz, écoulement de matières toxiques… Les dangers sur un lieu de travail sont tout simplement omniprésents. C’est particulièrement le cas dans les petites structures, qui sont généralement moins bien organisées en matière de prévention incendie. Toutefois, il est recommandé à toutes les entreprises de procéder à une analyse des risques, de mettre en place des mesures de prévention et d’élaborer un plan d’évacuation ; des tâches qui demanderont plus ou moins de temps, en fonction de la taille et du type d’entreprise que vous dirigez.

||

Analyse des risques et mesures de prévention

Pour savoir quels équipements de premiers soins installer dans votre entreprise, il importe d’effectuer une analyse des risques adéquate ainsi que de mettre en place un plan d’approche. Vous n’y verrez que des avantages : cette analyse est en effet légalement obligatoire, comme l’indique le Livre III, Titre 3 « Prévention de l’incendie sur les lieux de travail » du Code du bien-être. Celui-ci évoque notamment les facteurs de risques à prendre en compte tels que la situation et la fonctionnalité des locaux de l’entreprise, le type d’activités de l’entreprise et les chances qu’un combustible, un comburant et une source d’inflammation soient simultanément présents au même endroit. En outre, vous êtes tenu(e) d’appliquer le moindre changement qui pourrait survenir en matière de risque et effectuer tous les cinq ans une nouvelle analyse des risques. Dans la pratique, cela s’apparente davantage à une mise à jour de la précédente version ; vous ne devez donc pas tout recommencer à zéro.

Sur la base de cette analyse de risque, vous élaborez ensuite, en qualité d’employeur, un plan d’approche qui contient les mesures de prévention indispensables. Pensez notamment à l’organisation d’une formation ou d’une séance d’informations pour les employés ainsi qu’à la mise sur pied d’un service de lutte contre les incendies. Ce dernier conseil vaut pour toutes les entreprises, qu’importe le nombre d’employés, puisque ce service doit en effet travailler de manière préventive, en signalant par exemple les situations qui peuvent provoquer un incendie. Si votre entreprise est malheureusement la proie des flammes, les personnes employées dans ce service se chargent d’organiser l’évacuation des travailleurs, en les guidant en toute sécurité vers les sorties, en facilitant l’accès aux services de secours, mais aussi en éteignant les débuts d’incendie.

Tous les documents liés à la prévention incendie, des résultats de l’analyse de risque aux procédures en cas d’incendie – doivent être conservés dans un dossier de prévention incendie. Ce dernier peut servir de référence au conseiller en prévention et aux membres du Comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT).

Plan d’évacuation (l’important, c’est l’entraînement !)

Un aspect important du dossier de prévention incendie n’est autre que le plan d’évacuation. Celui-ci décrit en détail l’organisation de l’évacuation et de la communication, indique les points de rassemblements après l’évacuation, explique comment accueillir les services de secours et détermine les personnes chargées de les accompagner en cas d’événements graves inattendus. En tant qu’employeur, votre plan d’évacuation doit être rédigé sur la base des articles 52.5.2, 52.5.8, 52.5.10 en 52.5.18 du RGPT. Ceux-ci abordent notamment le nombre minimum de voies d’évacuation, de sorties et d’issues de secours. Ces routes et sorties doivent conduire le plus directement possible à un lieu sûr, doivent être en permanence dégagées et être clairement indiquées par des panneaux lumineux et une signalisation.

À ce propos, l’article 52.5 précise les nombres de sorties pour les cas suivants :

  • outre les autres accès, les locaux situés à un étage ou dans une cave doivent toujours être reliés à au moins un escalier.
  • une pièce pouvant accueillir cent employés ou plus doit être reliée au rez-de-chaussée par deux escaliers de secours distincts.
  • Les locaux pouvant accueillir cinq cents employés ou plus doivent être reliés au rez‑de‑chaussée par au moins trois escaliers de secours distincts.

Ce même article du RGPT indique également que la largeur des issues de secours doit être égale ou supérieure à septante centimètres, alors que la largeur des escaliers et voies qui y mènent doit être égale ou supérieure à quatre-vingts centimètres.

Le plan d’évacuation fait également partie du plan d’urgence interne, dans lequel chaque employé doit déterminer les procédures pour

  • « l’exécution des tâches liées au service de lutte contre les incendies » ;
  • « les exercices d’évacuation » ;
  • « l’utilisation des équipements de protection incendie » ;
  • « l’information et la formation des employés. »

Enfin, il est essentiel que votre plan ne soit pas uniquement inscrit sur papier. Chacun de vos employés doit pouvoir le consulter à tout moment et savoir exactement ce qui est attendu de lui lors d’une évacuation. Par conséquent, l’organisation des exercices d’évacuation est primordiale (au moins une fois par an). Le jour de la catastrophe, des vies peuvent être sauvées !

Nous nous tenons à votre disposition

Sur notre webshop, vous trouverez de nombreux produits de prévention et de lutte contre les incendies. Avec un tel équipement, vous pouvez maintenir un niveau élevé de sécurité sur votre lieu de travail. Besoin de conseils et d’idées ? Consultez alors nos articles de blog sur la prévention incendie et la sécurité au travail. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser à notre helpdesk. Nos collaborateurs se feront un plaisir d’y répondre, sans engagement de votre part !

Source : https://werk.belgie.be/sites/default/files/nl/themas_themes/welzijn_op_het_werk_bien_etre_au_travail/arbeidsplaatsen_lieux_de_trava/internnoodplan.pdf

Suivre MANUTAN sur