Protection antichute – Pour chuter en toute sécurité

L'hygiène et la sécurité au travail

Faire attention est la première mesure de sécurité, mais utiliser l’équipement prescrit en est une deuxième tout aussi indispensable

La protection antichute individuelle est, à tous les égards, le dernier maillon de la chaîne de sécurité. Personne n’a envie de se balancer au bout d’un câble suspendu au toit, mais c’est parfois le seul moyen de prévenir une catastrophe.

|||||||||

Concernant le travail en hauteur il y a plusieures dispositions réglementaires. Les plus importantes sont mentionnées dans le Codex, Livre IV, Titre 5 Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur. Il est évident que le conseiller en prévention peut également donner des indications en fonction de la situation.

Le travail assuré (protection antichute individuelle dans laquelle le travailleur est assuré par un harnais relié à un câble ou à une corde) n’est la préférence de personne. Avant d’opter pour cette solution, il convient de se poser les questions suivantes.

  • Les travaux doivent-ils réellement être effectués en hauteur et/ou si près du bord de toiture ? N’est-t-il pas possible de s’en acquitter ailleurs ?
  • Est-il possible de travailler avec un cordon de sécurité restreignant la liberté de mouvement ? Un cordon de ce type empêche un travailleur de s’approcher trop près du bord du toit. Certes, le travailleur se retrouve attaché comme une chèvre à un poteau, mais au moins il est en sécurité.
  • Est-il possible de faire en sorte que des travailleurs faisant une chute se réceptionnent autrement, par exemple dans un filet de sécurité ?

Une protection antichute collective de ce type sera toujours préférable à une protection antichute individuelle. La protection antichute individuelle devient nécessaire lorsque des mesures collectives (telles qu’une clôture ou un filet) ne suffisent pas. Cette protection comporte quatre parties.

Veiligheidsharnassen

Le harnais de sécurité

La personne qui tombe est freinée brutalement dans sa chute et son corps encaisse un choc énorme, même si ce choc est causé par le câble plutôt que par le sol. Ce choc doit être absorbé. Tel est le rôle joué par un harnais de sécurité.

Se contenter d’enrouler une corde autour des hanches ne suffit pas. Un bon harnais antichute comporte également des lanières entourant les jambes, la cage thoracique et les épaules. Ce n’est que de cette manière que les cuisses vont encaisser la majeure partie des forces, offrant ainsi la solution la moins rude pour l’organisme. Toutes ces lanières doivent pouvoir être en tous points ajustées à l’utilisateur. Cela améliore le confort et, surtout, la sécurité du harnais.

La fixation et le réglage précis du harnais doivent se faire avec le plus grand soin. Le dispositif doit être fixé de manière ni trop serrée, ni trop lâche. Plus spécifiquement, les lanières au niveau de l’aine doivent être suffisamment serrées : si elles sont desserrées, il existe un risque d’atteinte au niveau des parties génitales en cas de chute.

Si le harnais est correctement fixé et accroché, l’utilisateur sera suspendu parfaitement droit après une chute, même en cas d’évanouissement, du fait que la fixation du cordon qui le relie au toit se situe généralement au niveau du dos, entre les omoplates. Ce positionnement permet de faire en sorte que le corps reste droit.

VallijnLa corde de travail ou antichute

Un harnais de sécurité ne sert à rien s’il n’est pas relié à une bonne corde, elle-même reliée au toit ou à un autre objet situé en hauteur. La corde de travail ou corde antichute, n’est en fait rien d’autre qu’un bout de corde offrant de la liberté de mouvement au travailleur.

Une seule corde de travail suffit lorsque le travail s’effectue à un endroit fixe, par exemple depuis une nacelle. En effet, c’est la nacelle, et non le travailleur, qui se déplace vers le bon endroit. Mais lorsque le travailleur doit nécessairement se déplacer (parce qu’il marche sur le toit, par exemple), il est préférable de travailler avec deux cordes. Le travailleur détache la première corde, l’accroche au nouveau lieu de travail, puis seulement détache la seconde corde. Il y a ainsi une corde de travail fixée en permanence.

Toutefois, une corde de travail de ce type n’offre pas de protection suffisante en cas de chute. La chute génère en effet une force importante que des cordes de travail ordinaires ne peuvent absorber. Le corps doit alors absorber lui-même la totalité de la force, ce qui peut causer des lésions graves. Une personne de 100 kg peut avoir à encaisser une force d’environ 660 kg en cas de chute d’une hauteur d’un demi-mètre.

Dans les systèmes combinés, la corde de travail est donc fixée à un amortisseur de chute. Un bon amortisseur de chute peut réduire la force de chute à « seulement » 130 kg.

L’amortisseur de chute ou arrêt de chute
Valstopapparaat

L’amortisseur de chute se situe entre la corde de travail et le harnais. Il s’agit en fait également d’une simple corde, mais celle-ci est soigneusement repliée dans une gaine. Cette corde antichute avec amortisseur de chute est conçue dans un matériau différent de celui de la corde de travail et doit répondre à des exigences plus strictes. Elle doit être suffisamment résistante pour encaisser et absorber la chute ainsi que la majeure partie des forces libérées à cette occasion.

L’arrêt de chute séparé est une solution de remplacement à la formule « corde de travail + absorbeur de chute ». Cette option constitue une bonne solution surtout aux endroits où l’on doit travailler régulièrement en hauteur. Ce dispositif est fixé au toit ou à un autre objet situé en hauteur. Une corde en matériau robuste en sort, laquelle est accrochée au harnais de sécurité. La corde est tendue en permanence grâce à un système d’enroulement automatique. Dès qu’une accélération excessive survient, le système d’enroulement automatique se bloque automatiquement, à l’instar d’une ceinture de sécurité de voiture. La distance de chute est ainsi réduite à un minimum. Cela constitue une exigence importante pour certaines situations difficiles. Des kits de protection antichute complets sont disponibles et proposés avec harnais, arrêt de chute et/ou cordes antichutes.

Ancrage

Quelle que soit l’utilisation d’une corde ou d’un système de sécurité, si le dispositif n’est pas correctement fixé à un toit ou à un autre objet en hauteur, il ne sert à rien. L’ancrage doit donc répondre à toute une série d’exigences. Il peut par exemple s’agir d’un garde-corps, mais également d’un anneau spécialement monté. Ces anneaux doivent pouvoir encaisser un choc considérable (minimum 1 tonne). Il est avisé de ne pas monter le point d’ancrage destiné à accueillir la corde de sécurité de manière telle que la corde contourne un angle acéré, afin d’éviter tout risque d’usure.

Malgré tout cela, une chute ?

Remontez le travailleur le plus vite possible. Même si à première vue, le seul problème semble être qu’il est suspendu de manière inconfortable, la circulation sanguine dans son organisme est souvent insuffisante à cause de la pression exercée par les lanières. Les conséquences de cette situation peuvent être fatales. Faites en outre recontrôler l’ensemble des dispositifs si une chute est survenue. La plupart des cordes de sécurité ne sont prévues que pour un usage unique.

Et bien entendu, analysez les raisons de la chute. Si celle-ci a été causée par des outils qui traînaient, il conviendra d’accorder plus d’attention à des méthodes de rangement simples.

Articles de sécurité

Manutan fournit une vaste gamme d’articles améliorant la sécurité, tant en matière de protection individuelle que de premiers soins et de sécurité sur le lieu de travail, pour le stockage de matières dangereuses, la signalisation ou encore la protection des installations d’entrepôts, la sécurité incendie, etc.

Vous souhaitez en savoir plus concernant les possibilités en matière d’amélioration de la sécurité sur le lieu de travail ? Consultez notre site manutan.be ou contactez notre helpdesk au 02 583 01 01 pour un conseil sans engagement. Nos collaborateurs seront ravis de vous renseigner.

Suivre MANUTAN sur