Soudage en toute sécurité : conseils et moyens de protection

L'hygiène et la sécurité au travail

Les travaux de soudage sont fréquents dans l’industrie et la construction. Toutefois, cette activité comporte pas mal de risques. Songez au risque de brûlure, d’électrocution et d’irradiation.  Par conséquent, l’adoption de mesures de protection s’impose. La lecture de cet article vous apprendra ce que vous devez savoir sur le soudage en toute sécurité.

Règles de soudage et de découpe

Comme dans le cadre de toute autre activité à risque, l’employeur est tenu de prendre des mesures de sécurité lors de l’exécution de travaux de soudage. À cet égard, c’est à ce dernier qu’incombe la responsabilité de la sélection, de l’utilisation adéquate, de la maintenance appropriée et du remplacement en temps utile des vêtements de travail. La norme CEN/TR 15321:2006 énonce une série de dispositions en la matière. Cette directive européenne est également désignée par l’acronyme SUCAM, lequel signifie : Selection, Use, Care and Maintenance of protective clothing [sélection, utilisation, conservation et entretien des vêtements de protection].

Autrement dit, l’employeur doit veiller à la disponibilité constante d’équipements de protection individuelle adaptés. En outre, ces équipements de protection doivent satisfaire aux dispositions de la norme EN-ISO 11611. Pour les travaux de soudage présentant des risques supplémentaires tels que les opérations de soudage à l’arc, il faut également que ces vêtements soient conformes à la norme E-IEC 61482-1-2.

Voilà pour ce qui est de la réglementation, passons maintenant à la pratique. Quel est l’équipement de protection dont vous aurez besoin pour souder sans risque ? Ci-après figurent les différents équipements de protection individuelle dont le port s’impose en soudage.

Vêtements de soudage protecteurs

Les exigences auxquelles doivent répondre les vêtements de soudeur sont énoncées dans la norme EN-ISO 11611 (antérieurement EN 470-1). Les vêtements qui satisfont à cette norme protègent le soudeur contre les étincelles, projections, rayonnements UV et contacts accidentels avec la flamme. La norme EN-ISO 11611 fait la distinction entre deux classes de vêtements de soudage :

  • Classe 1 : vêtements conçus pour les techniques de soudage caractérisées par la production restreinte de gouttelettes ou projections de métal en fusion. Exemples : soudage TIG, MIG, au gaz, par microplasma, ou par points et soudage à l’arc au moyen d’électrodes enrobées de rutile ;
  • Classe 2 : vêtements conçus pour les techniques de soudage lourdes et dangereuses caractérisées par la production massive de gouttelettes et de projections de métal en fusion. Exemples : soudage MAG, MIG sous flux élevé ou à l’arc électrique, coupage au jet de plasma, gougeage à la flamme, oxycoupage à la flamme et soudage à l’arc au moyen d’électrodes enrobées de cellulose. Ces vêtements sont également obligatoires pour les travaux de soudage effectués dans des espaces confinés postures contraignantes.

Lors de toute opération de soudage, les vêtements de travail doivent remplir la mission qui suit : protéger le soudeur en lui laissant une liberté de mouvement suffisante. Enfin, les étincelles et projections de soudure risquent de provoquer de sérieuses brûlures.  Comme vêtements de protection, pensez à un costume de soudeur, à un tablier de soudeur, à des manches/épaulettes en cuir ainsi qu’à une casquette de soudeur à porter sous votre casque. Veillez à ce que vos vêtements se recouvrent suffisamment pour prévenir la pénétration d’étincelles.

Lunettes/masque de soudeur

Une protection satisfaisante des yeux est indispensable pour souder en toute sécurité. Les lunettes, masques et casques de soudeur font partie de ces équipements de protection des yeux. Les écrans de soudage doivent être conformes aux trois normes qui suivent :

  • EN 175 : norme régissant les casques et écrans de soudeur et englobant les normes de protection des yeux et du visage lors des opérations de soudage et techniques connexes ;
  • EN 169 : norme régissant les filtres de soudage et techniques connexes et s’appliquant entre autres aux verres de soudage ;
  • EN 379 : norme régissant les verres filtrants automatiques.

Lors de travaux de soudage autogène, le port de lunettes de soudeur à coques latérales assure une protection suffisante en règle générale. En cas de soudage MIG/MAG, le port d’un casque de soudeur ou d’un masque complet s’impose. Lors de la sélection d’un masque de soudeur, il est recommandé d’opter pour un modèle léger pourvu d’un serre-tête efficace. Non content de protéger le soudeur contre les étincelles, ce masque réduit le risque d’inhalation de vapeurs de soudage. Il faut veiller à ce que les lunettes, écrans et casques de soudeur soient équipés de verres de soudage sombres.

Gants de soudeur

Les gants de soudeur se doivent d’être résistants à la chaleur. C’est pourquoi ces gants sont souvent tissés en fils en KEVLAR. Outre les gants de soudeur standard, certains modèles sont pourvus d’un pouce renforcé et/ou de manchettes longues. Ces gants protègent les mains du soudeur et ses avant-bras contre la chaleur et les étincelles.

Lors de la sélection d’une paire de gants de soudeur, on ne peut s’en tenir exclusivement à la nature des travaux ; il faut également s’assurer que leur taille est adaptée à la morphologie du soudeur.  Une taille erronée ne manquera pas d’accroître la pénibilité et la dangerosité des travaux.

Protection des pieds

Les chaussures de travail sont souvent inadaptées à l’exécution de travaux de soudage. C’est pourquoi il est recommandé d’opter pour des chaussures de soudeur résistantes à la chaleur et assurant une protection satisfaisante contre les étincelles. Saviez-vous, par exemple, que les semelles de ces chaussures supportent un contact de courte durée avec un matériau porté à 300 °C. Par ailleurs, les lacets ont cédé la place à une fermeture autoagrippante. La sécurité avant tout, pour ainsi dire.

Autres protections lors du soudage

Outre celui des EPI susmentionnés, le port d’autres équipements de protection peut s’avérer obligatoire. Ainsi, le port de protections auditives est obligatoire lors des travaux de soudage à l’arc, d’oxycoupage et de gougeage à la flamme. Une protection des voies respiratoires s’impose également dans les locaux dont la ventilation ou l’installation d’aspiration est insuffisante.  En cas d’exécution de travaux de soudage en hauteur, Il faut prévoir des moyens de protection appropriés et prendre des mesures de prévention des risques de chute. Songez à cet égard au port de harnais antichute et au montage de garde-corps.

Conseil : respectez scrupuleusement les règles de sécurité générales en vigueur dans votre environnement de travail. Si le port d’un équipement de protection de la tête est obligatoire, enfilez un casque pendant les travaux de soudage.

Protégez votre environnement en installant un écran de soudage

Lors de travaux de soudage, vous devez également protéger votre environnement de travail. En effet, des passants risquent d’être atteints par des étincelles en suspension. L’installation d’un écran de soudage permet d’y remédier. Lors de la sélection d’un écran de soudage, il faut veiller à son adaptation aux conditions ambiantes.

Si les travaux prévus comportent l’exécution de soudures à l’extérieur, l’installation d’une tente opaque résistante à la chaleur est une bonne option. Si les travaux prévus comportent l’exécution de soudures à l’intérieur nécessitant une protection locale, l’installation d’un écran de soudage mobile doté d’un rideau tendu constitue une option intéressante.

Manutan en fait toujours plus pour votre sécurité

Voilà pour nos conseils de soudage sans risque. Si vous souhaitez en savoir plus sur la sécurité au travail, découvrez nos autres blogs et nos articles consacrés à la sécurité. Nous contribuons volontiers à une sécurité accrue sur votre lieu de travail.

Suivre MANUTAN sur