Le B.A.-BA des premiers secours

L'hygiène et la sécurité au travail

Nous avons subdivisé la question des premiers secours au travail en trois éléments clés : le nombre de travailleurs secouristes, le matériel nécessaire et la formation en secourisme. De quoi rafraîchir ou étoffer vos connaissances et vous assurer d’être parfaitement à jour.

Nombre de travailleurs secouristes

C’est à l’employeur de déterminer le nombre de travailleurs désignés pour assurer les premiers secours. Ce nombre dépendra de plusieurs aspects, tels que le nombre de collaborateurs dans l’entreprise, le nombre de personnes effectivement présentes sur le lieu de travail (nous pensons par exemple aux systèmes par équipes ou aux temps de travail flexibles) et les résultats de l’analyse de risques. Cette analyse sert à identifier les risques liés aux activités de l’entreprise. Si votre organisation compte entre 20 et 50 travailleurs et présente un faible niveau de risques (par exemple une banque), un seul travailleur suffira comme personne désignée aux premiers soins. Par contre, pour le même nombre de travailleurs mais un niveau de risques élevé (par exemple une entreprise de construction), il faudra compter 1 personne qualifiée en premiers secours pour 20 travailleurs.

Matériel

Les premiers soins sont une notion très large, qui impliquent un vaste éventail de matériel et produits. Il peut ainsi s’agir de soigner une petite blessure occasionnée avec un couteau de cuisine, ou d’intervenir dans le cadre d’un accident grave, où une civière et un défibrillateur seront nécessaires. Les produits de premiers secours peuvent être subdivisés en plusieurs catégories :

  •       Petites blessures et soins immédiats : le matériel nécessaire est une trousse de secours avec différents types de bandages, pansements, compresses et produits désinfectants.
  •       Blessures dues à des produits chimiques : dans ce cas de lésions, il est important de pouvoir directement rincer la zone. Il existe ainsi des douches oculaires spéciales pour le rinçage des yeux, ainsi que des douches de sécurité pour tout le corps avec douchette.
  •       Arrêt cardiaque : en cas d’arrêt cardiaque, il est essentiel de commencer immédiatement la réanimation. Les chances de survie sont en effet les meilleures pendant les 6 premières minutes. Le principal outil dont il faut disposer est un défibrillateur, mais n’oubliez pas non plus de vous munir de batteries et d’électrodes de rechange.

Enfin, parallèlement à ce matériel, il existe aussi du mobilier et des équipements permettant l’entreposage de vos produits de soins, tels que des armoires à pharmacie.

Formation

Comme mentionné plus haut, chaque organisation est tenue de compter un certain nombre de travailleurs secouristes dans son entreprise. Afin de pouvoir intervenir de façon adéquate, certaines connaissances et aptitudes sont bien sûr nécessaires. Au cas où il n’existe pas de législation spécifique relative à la formation continue en la matière, il est quand-même recommandé de suivre chaque année un cours de recyclage afin de rafraîchir les connaissances.

Pour en savoir plus sur les premiers secours au travail, n’hésitez pas à nous contacter, ou parcourez notre large assortiment.

Suivre MANUTAN sur