Le packaging au service de l’e-commerce

Travailler malin et efficacement

L’e-commerce est en constante progression depuis une dizaine d’années. Alors que son chiffre d’affaires européen s’établissait à 279 milliards d’euros en 2013, il atteignait 621 milliards d’euros en 2019. En 2020, la crise sanitaire lui donne un nouveau coup d’accélérateur. Face à ce succès, la qualité du packaging est plus que jamais un incontournable levier de croissance de tout bon e-commerçant.

Selon un rapport d’Ecommerce Europe et de EuroCommerce, le chiffre d’affaires de l’e-commerce en Europe devrait croître de 12.7 % en 2020, pour atteindre 717 milliards d’euros. Au total, l’Europe représente à elle seule 30 % de l’e-commerce mondial. Outre la qualité du produit livré, évidement essentielle, la performance logistique est bien sûr l’un des principaux enjeux de l’e-commerce. Or cette performance repose en partie sur la qualité du packaging.

Un packaging adapté aux enjeux de la logistique

Adapter l’emballage aux conditions de transport

Il va de soi que le packaging doit assurer la protection du produit, mais aussi garantir ses parfaites conditions de conservation tout au long de la livraison. N’oubliez pas que le colis changera d’environnements à plusieurs reprises au cours de son acheminement. De la table d’emballage en entrepôt jusqu’à la remise en main propre au client final,  le produit sera passé par plusieurs mains. L’emballage doit être suffisamment solide, mais aussi suffisamment rembourré, pour garantir la protection contre les chocs susceptibles de se produire. Les dimensions des colis doivent aussi être pensées pour faciliter la manutention et optimiser les chargements. Evitez par exemple le suremballage. Inutile également d’emballer vos produits dans des colis trop grands. Certes, ils permettront sans doute plus de rembourrage, mais ils prendront aussi beaucoup de place inutile dans les camions de livraison. Le risque est finalement de transporter du vide et d’augmenter le nombre de rotations. Ce qui aura fatalement un impact sur la facture énergétique et environnementale liée au transport de vos colis. Un effort de rationalisation dans ce domaine aura un effet bénéfique à la fois sur vos coûts, sur la satisfaction client, ainsi que sur votre politique RSE.

Adapter l’emballage aux caractéristiques du produit

Pour éviter ces écueils, choisissez plutôt des emballages parfaitement adaptés à chacun des produits expédiés. Si un carton classique pour l’emballage secondaire et des films de protection pour l’emballage primaire suffisent largement pour le prêt-à-porter, c’est évidemment moins vrai pour les produits plus fragiles, comme le vin ou les fleurs. Pour garantir de parfaite conditions de transport, une bouteille en verre mérite par exemple un contenant alvéolé spécifique, avec un espace prévu pour chaque bouteille et des bords renforcés. Et bien sûr, en particulier dans le secteur de l’e-commerce alimentaire, les emballages primaires et secondaires doivent assurer le parfait respect des conditions de conservation des produits.

Des emballages qui facilitent les retours

Selon une étude d’UPS, 76 % des internautes consultent les conditions de retour avant de valider une commande en ligne. Plus la procédure sera simple, rapide et pratique, et plus le client sera rassuré et fidèle. Les colis et les emballages sont en première ligne pour répondre à cet impératif. Idéalement, le colis doit donc être facilement refermable et réutilisable. S’il souhaite retourner le produit, le client n’a ainsi qu’à le remettre dans son colis d’origine, le refermer, et le tour est joué !

Le packaging, votre premier ambassadeur

Packaging et communication

N’oubliez pas, avant même de voir son produit, le client verra d’abord votre colis ! C’est dire à quel point il est essentiel que votre marque soit facilement identifiable directement depuis l’emballage. Ce dernier sera votre premier ambassadeur. Il doit donc incarner votre univers de marque.

L’objectif du packaging est ici de faire en sorte que le client éprouve du plaisir à recevoir votre colis plutôt qu’un autre. Dans un univers du retail plus que jamais structuré autour de l’e-commerce, le choix du logo, de la couleur, de la forme et de la taille d’un colis participe pleinement à la stratégie de communication d’une marque. D’autant qu’une tendance fait aujourd’hui fureur en ligne : celle de l’unboxing où des clients se filment en train de déballer les colis qu’ils viennent de recevoir. Le web devient ainsi un espace de promotion gratuit, assuré par les clients eux-mêmes. A la condition toutefois que l’expérience client liée au packaging soit parfaitement réussie. Un colis peu identifiable ou abimé, difficile à défaire, et le bad buzz est assuré.

Packaging et territoire de marque

Encore une fois, dans le monde de l’e-commerce, le colis constitue le premier point de contact physique entre vous et votre client. L’une de ses fonctions est donc d’entretenir un lien émotionnel fort entre les acheteurs et la marque à laquelle ils font confiance. C’est pourquoi la totalité de l’expérience client liée au packaging doit entrer en cohérence avec les valeurs véhiculées par la marque. Par exemple, une marque qui afficherait de forts engagements environnementaux, mais qui négligerait de recourir à l’éco-conception de ses emballages prendrait le risque de perdre en crédibilité aux yeux de ses clients.

Packaging et politique RSE

La préoccupation environnementale est aujourd’hui pleinement intégrée par nombre d’entreprises. Elle correspond aussi à une forte attente, clairement exprimée, de la part des consommateurs. Une marque capable de proposer un packaging eco-friendly aura toutes les chances de remporter les suffrages de ses clients. Voilà pourquoi il est essentiel de proposer aujourd’hui des emballages recyclages et réutilisables. Vous ferez ainsi du bien à votre marque, à vos clients, et à la planète.

Suivre MANUTAN sur